Version Freestyle

La règle majeure en freestyle, c’est qu’il n’y en a pas justement ! On essaie de ne pas faire tomber le volant au sol, en jonglant avec les pieds, mais aussi les genoux, la tête ou les coudes !

Le freestyle appelle l’imagination et la créativité : une fois les premiers jongles passés, des figures plus complexes peuvent être essayées ou inventées : tours du monde, scorpions, soleil, indie …

En se réunissant en cercle par groupes de 4 ou 5 personnes, cette pratique est idéale pour se familiariser à l’objet et en découvrir l’aspect ludique. C’est d’ailleurs sous cette forme qu’on la rencontre souvent aux premières heures de la journée à Hanoï, Phnom Penh ou Canton !

Voici par exemple une démonstration de freestyle artistique, captée dans un parc de Pékin en 2015 :

Le volant utilisé possède ici une base qui est une fine lamelle de cuir, permettant d’effectuer des amortis plus précis comme le prouve cette séquence surprenante (il faut bien suivre la trajectoire du volant !) :

Un autre type de volant est utilisé en Asie du Sud-Est pour se faire des passes à plus grande distance. Beaucoup plus réactif, on le trouve fréquemment au Vietnam et au Cambodge :