Un nouveau sélectionneur pour l’équipe de France !

La reprise du flambeau

Comme nous l’avons annoncé il y a quelques temps, suite au départ de Cédric Manfredi le poste de sélectionneur de l’équipe de France était vacant. France Plumfoot a réalisé un appel à candidature lors de cette annonce, auquel peu des vétérans du circuit ont répondu (en fait, un seul d’entre eux). Il faut reconnaître qu’un prix était à payer : le sélectionneur ne pouvant pas lui même jouer en équipe de France, c’est bel et bien la fin de sa carrière sportive internationale (enfin, sur le terrain !) qu’il signe avec cette mission. C’est une situation délicate car notre jeune sport permet encore (heureusement, diront certains) des carrières à rallonge et c’est donc un peu un sacrifice que de reprendre le flambeau laissé par Cédric, qui lui-même avait pris cette généreuse décision il y a 5 ans.

Pour ceux qui le connaissent, la photo d’entête aura déjà mis fin à ce suspens insoutenable, oui  c’est bien François Grignard qui sera désormais le nouveau sélectionneur de l’équipe de France! Avec une seule candidature, il est tentant de se dire que la décision était immédiate, et qu’il suffisait de postuler pour être nommé sélectionneur, sauf que non. Même dans cette situation extrême, c’était bien au Conseil d’Administration de France Plumfoot de valider ou non la proposition, quitte à poursuivre les recherches si la candidature n’était pas acceptable. Le parcours sportif de François, ainsi que son implication dévouée depuis de nombreuses années pour la communauté, constituent un facteur de confiance pour les années à venir.

Au service de la plume depuis plus de 10 ans

Ça donne envie de le connaître, hein ?

Un grand nombre de joueurs parisiens, considérés actuellement comme « des anciens » par la relève, ont un jour – eux aussi – exploré péniblement la maîtrise de la plume, lors de séances d’entraînements appartenant désormais à l’Histoire du plumfoot parisien (Turgot le vendredi soir, la Halle Carpentier, Avenue Walwein le samedi …). Toute une génération qui est arrivée dans un mouchoir de 2 ou 3 années, citons-les : Dany, Tof, Léo, Joris, Mathiou, Yaz, Fred, Oliv’, Ayman, Xavier, Nico, PAD … mais aussi d’autres qui ont raccroché depuis : Van, Mai Lan, Perrine, Mathieu, Lorenzi, Finley. Et pour tout ce monde, si il y a un entraîneur qui les a accueilli, accompagné, formé à leurs débuts (et au-delà pour certains), c’est François. Le même François qui à l’époque était également président de l’APP, tout en assurant également l’émergence de France Plumfoot ! Toujours le même qui s’est coltiné l’organisation des premiers Opens de France et qui a accompagné les marseillais lors de l’organisation de la Coupe d’Europe en 2010. Voilà pour un aperçu de l’investissement dont François a fait preuve, et France Plumfoot se saisit de la présente occasion pour l’en remercier !

 

Un beau parcours sportif

Mais le choix d’un sélectionneur ne se fait pas uniquement sur la base d’un investissement associatif, bien sûr. François a été pendant quelques années – avant l’émergence d’Anthony – le meilleur joueur de simple en France, tout autant habitué aux podiums en double. Une petite exploration dans les entrailles de nos archives nous a permis d’exhiber le palmarès suivant depuis 2009: 4 médailles d’or en simple (et 8 médailles d’argent), 5 médailles d’or en double (et 6 médailles d’argents), champion de France en simple 2016, vice-champion de France en double en 2017 … Le jeu de François, est basé sur une technique solide et surtout une vision stratégique et tactique visant à détecter le talon d’Achille de son adversaire. Au niveau des attaques, il est capable de coups d’éclats fréquents (smashs ou dragons), mais ceux-ci ne sont pas toujours suffisamment réguliers pour finir les matchs. Ceux-ci sont en général arrachés « au vice », par sa capacité à appuyer là où ça fait mal, à faire durer les points jusqu’à ce que la faille apparaisse chez son adversaire ou bien tout simplement à user d’une grignardise (voir le lexique de l’APP, d’autres expressions lui sont d’ailleurs consacrées).

 

Une présence à l’international

François reste aussi l’un des rares joueurs du circuit français à avoir passé une année entière à l’étranger, avec une saison à Hagen et une participation au tournoi national allemand durant celle-ci. Sélectionné sans interruption en équipe nationale depuis une dizaine d’années, il est assez facile de trouver sur internet des traces probantes de sa présence à l’international, à commencer par le … Guangzhou Daily !!!

En arrière plan, tout mimi, mais c’est qui ?

Avec des passages entre autres en Hongrie, Serbie, Allemagne, Pologne, Chine ou au Vietnam, « Prancan » comme l’orthographiaient les organisateurs des mondiaux 2013 fut également présent en Italie lors de la première compétition transalpine, pour un croustillant moment journalistique (et pour ceux qui le connaissent, oui c’est bien notre ami italien Luca !)

Prochaine sélection … Allemagne 2018 !

Les prochains championnats d’Europe auront normalement lieu à Hagen, en Allemagne, dans un an environ. Le processus de sélection va donc commencer d’ici peu et France Plumfoot adresse à François tous ses encouragements pour la poursuite de cette délicate tâche. Le vivier de joueurs de bon niveau s’est considérablement agrandi l’an passé et il sera donc d’autant plus dur d’avoir une place parmi la sélection nationale … à bons entendeurs !

 

2 reflexions sur “Un nouveau sélectionneur pour l’équipe de France !

  1. François

    Merci pour ce très joli article :-D.
    Je me permets toutefois de signaler une erreur : je n’étais (malheureusement) pas vice champion du double en 2016, ayant fini 4ème avec Yacine.
    Merci encore

    François

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *