Jour 4 : les simples !

 

Franchement, se lever à 6h30 pour attaquer 1h30 plus tard par un simple contre la Chine c’est dur dur … L’épreuve de simple, l’épreuve du feu, c’est celle où on assume tout seul sur le terrain le résultat de son match, quel qu’il soit. Alors juste pour ça, juste pour le courage qu’il leur a fallu pour monter sur le terrain et affronter leurs adversaires (vice-)champions du monde, on félicite déjà Antho et Ju !

Défaite 21-9 au premier set pour Justine, quelques services bien placés de sa part et une défense on-fait-ce-qu’on-peut qui lui permet de sauver quelques points. Second set, en préparation du match qui suit contre l’Allemagne, Justine économise un peu et termine à 21-6.

Anthony rencontrait le champion du monde en titre. Une machine à service qui a un taux de réussite proche des 98.9% et qui semble littéralement se balader durant ses matchs. Défaite d’Anthony 21-9 et 21-7 sans vraiment d’espoir possible, mais quelques attaques placées par notre étoile !

 

Justine a enchaîné ses 3 matchs d’affilée : après la Chine elle affronte l’allemande Silke Von Rüden. La première fois que j’ai rencontré Silke, c’était à l’Open d’Hagen dernier, en octobre 2016. J’en ai un souvenir assez précis : elle jouait en triple contre nous, n’avait pas forcément un jeu très impressionnant, mais on sentait une volonté de gagner chaque point à tout prix, et un mental très solide. Ce n’est que lorsque j’ai demandé à David Zentarra « mais d’où elle vient cette meuf ? » que j’ai découvert l’ignare que j’étais … Il s’agit donc de la fille de Peter Von Rüden, le président de la Fédération européenne, l’homme qui a ramené la plume en Europe il y a 30 ans ! Bercée par la compétition depuis son plus jeune âge, championne d’Allemagne pendant plusieurs années Silke avait pris sa retraite depuis plus de 5 ans (ce qui explique pourquoi je ne l’avais jamais vu !). Mère de deux enfants, la quarantaine passée, elle est revenue au championnat d’Allemagne cette année et ses résultats lui ont permis d’être sélectionnée dans l’équipe nationale et d’être titulaire pour l’épreuve de simple, tu parles d’un come back ! C’est donc ce monument de l’histoire de la plume que Justine devait affronter ce matin, on savait que le match n’allait pas être facile. Après un début de premier set largement dominé par Justine, un temps mort pris par Silke casse sa course et c’est l’allemande qui reprend l’avantage, réussissant à placer quelques smashs souvent conclu le point levé, avec un cri agressif. Justine parvient à renverser la tendance en tranchant le rythme par des renvois directs, en alternant renvois courts et longs pour essouffler la vétérane. Le set est finalement perdu 21 à 19 ! Le deuxième set commence comme la fin du second : écart de points réduits, phases de domination alternées … Mais Silke prend son envol au bout d’un moment et gagne plusieurs points d’avance, parvenant à conclure ce deuxième set 21-13. Grosse déception pour Justine sur ce match, car elle termine le deuxième set loin du niveau qu’on lui connaît, on essaie de lui faire réaliser qu’elle a eu plusieurs phases dominantes et qu’elle a réussi à remonter plus 6 points d’écart contre Silke, qu’il s’agit d’une ancienne championne au mental d’acier, mais rien n’y fait. Personnellement, je pense vraiment que cela s’est joué au premier set, Silke n’aurait peut-être pas réussi à tenir la distance sur 3 manches ; en tous les cas, de ma discussion avec David, lui aussi a trouvé que Justine avait beaucoup assuré … mais qu’il lui manquait peut-être un peu d’expérience de compétition en simple, à bon entendeur Ju !

Troisième match de la journée pour Justine : Macau ! Une joueuse dont l’arme principale est le service, triple championne du monde. Son geste de service est d’ailleurs très particulier, elle jette la plume à très basse hauteur, très proche d’elle, et arrive à l’envoyer sur les coins à quasiment tous les points. Malgré tout Justine s’en sort honorablement, 21-11 et 21-8 sans amertume cette fois-ci : « j’ai trop aimé ce match » dira-t-elle en sortant, il faut dire que plusieurs renvois et défense contre les service et les smashs d’une asiat’, ça met du baume au cœur, bravo Justine !! Dernière de poule, Justine affrontera donc le Vietnam dans l’après-midi en quart de finales … gloups.

Pour Antho, après la Chine, c’est l’Indonésie, en simple toujours. Comme je le disais à la journée d’entraînement, les indonésiens, qui ont incontestablement fait de gros progrès, possède une agilité assez impressionnante et des attaques aériennes efficaces, mais finalement très peu d’expérience de jeu. De fait, leur joueur de simple ne possède à vrai dire pas vraiment de service tranchant (il sert en cuillère, quasiment à chaque point !), alors qu’il s’agit d’une arme maintenant incontournable dans l’épreuve de simple. Anthony emporte donc le match sans surprise ni difficultés : il s’agissait d’attaquer régulièrement ce que Antho sait faire sans problèmes, laissons les images parler d’elles-mêmes :

Cette victoire avait son importance : c’était une poule de cinq et seuls les quatre premiers de la poule étaient qualifiés pour les quarts !

Troisième match pour Antho : Torben Nass, l’allemand. Il s’agit d’un petit jeunot super vif, champion d’Europe en titre en simple, easy quoi. L’arme de Torben, un peu comme la joueuse de Macau, c’est son service. Mais avec une précision et une régularité encore plus impressionnantes ! Après avoir perdu le premier set 21 à 16 (ce qui est déjà pas si mal contre un champion d’Europe !), Anthony entame le second les dents en avant, prêt à tout donner. Et ça paie ses fruits. Ayant principalement servi sur le pied gauche de Torben sur le premier set, il décide de varier et d’alterner torse/pied droit. Belle décision : on aurait dit que Torben était presque plus efficace pour les contrôles de son pied faible (ça sent les heures d’entraînement sur son gauche ça …) ! Cela permet à Anthony de coller au score, poussant Torben a prendre un premier puis un second temps mort. Le mental de Torben commence à se fissurer, il rate ses smashs, commence à râler, Anthony prend le dessus, claque quelques belles attaques et …. BIM ! Le set est pris par Antho 21-16 !!! Ouh les frissons qu’on ressent quand on encourage la France sur un match comme ça ! Troisième set, donc. Torben démarre avec des services tranchants d’entrée et retrouve une régularité très dure à perturber. Antho utilise ses deux temps moments pour essayer de stopper l’hémorragie mais le jeunot est trop bon et réussit durant ce set à placer tous ses smashs. Défaite 21-12 mais il y a de quoi être fier de cette rencontre ! Il y a deux ans à Rome, je ne pense pas qu’on était en mesure d’espérer gagner un set en simple contre l’Allemagne, bravo Antho !!!

Dernière rencontre de la matinée : Hong Kong ! Déjà que le mec est pas mauvais, il a la moitié de Mongkok qui vient hurler dès qu’il marque un point, parce qu’on est à domicile. Défaite 21-7, 21-13, cela laisse Anthony affronter le Vietnam (comme Justine) en quart.

Le midi avec June on se sépare des autres : on va assister à l’Assemblée Générale de l’ISF. Je vous passe les détails soporifiques de cette réunion et passe directement à l’information essentielle : la candidature de la France pour l’organisation des championnats du monde 2019 a été bien reçue par l’ISF qui nous donne jusqu’au mois de décembre prochain pour leur donner confirmation. Autre bonne nouvelle : dorénavant, à chaque championnat du monde le système adopté ici à Hong Kong pour les matchs de reclassement sera employé !

De retour à 15h, on arrive pile à temps pour les derniers matchs de poules. Un petit Hongrie / Vietnam, puis Allemagne / Chine rappelle à qui l’aurait oublié qui sont les patrons de cette compétition. Voir Gabor Herczeg ou Torben Nass se prendre une fessée c’est toujours impressionant !

Sur cette photo se cache un champion du monde

Les quarts de finales démarrent ensuite … Antho et Justine se retrouvent donc tout deux à faire une replay de leur saignante rencontre du matin, en remplaçant la Chine par le Vietnam. Alors que l’on s’en doutait pour les filles (la championne en titre est Vietnamienne), on découvre avec l’adversaire d’Antho un jeune gars de 18 ans qui, bien qu’ayant effectué des premiers matchs « pas si impressionnants » (je me souviens avoir dit à Anthony le matin qu’il avait l’air beaucoup moins efficace que le chinois), là on voit bien qu’il commence à lâcher les chevaux. Les services, les attaques, tout semble plus tranchant et aiguisé que son homologue chinois ; le seul défaut du Viet : la régularité, plus de déchets au service, plus d’erreur de contrôle. Mais la sensation d’Antho est nette (et quelque peu prémonitoire) : le nuoc-mâm est plus dur à avaler que la tsingtao …

Défaite de Justine contre le Vietnam également : nos deux poulains sont donc renvoyés dans le tableau de reclassement de la 5ième à la 8ième place.

Après avoir largement dominé le premier set contre la Hong-Kongaise, Justine perd en 2 sets (l’adversaire a sacrément augmenté son niveau de jeu !) et il lui reste encore un matchs (qui ne sera disputé que jeudi).

Anthony a ensuite rencontré Macau, une équipe que l’on n’avait encore jamais battu en simple ! Et bien maintenant c’est chose faite, et en deux sets s’il-vous-plaît, victoire indiscutable d’Anthony, qui se retrouve en reclassement 5-6 face à … Torben ! Le match rappelle un peu celui du matin, avec un 16-16 au premier set mais l’essai n’est pas transformé. Victoire encore une fois de Torben c’était une longue journée pour Antho – il faut le dire – qui termine 6ième mondial !

Pour la fin de la journée, on eu droit au classique récital Vietnam / Chine, où le titulaire partait vainqueur (pari avec David !) … ce fut une finale magnifique, en trois sets, avec des échanges époustouflants. Je pourrais en parler longtemps mais demain est une longue journée et surtout … faites-vous plaisir et constatez de vous mêmes les qualités athlétiques et sportives de ces deux monstres :

Victoire du Vietnam, champion du monde en simple homme après 6 ans de domination chinoise !

À toute fin utile, je vous rappelle les plannings des matchs

Avant d’oublier voici le planning de nos matchs à venir !

Je vous rappelle aussi ce lien pour trouver des vidéos en live (voir aussi sur la page Facebook de la Hong Kong Shuttlecock Association).

5 reflexions sur “Jour 4 : les simples !

    1. France Plumfoot Auteur de l'article

      Je suis allé à la 11ième minute mais j’ai rien trouvé … Les fautes possibles au service sont : que le serveur morde la ligne de fond de court ou bien celles délimitant la zone de service, que son partenaire morde l’une des lignes prolongeant la zone du service dans la longueur ou touche le filet, ou bien qu’il bouge durant le service. Et enfin (et je pense que c’est de ça qu’il s’agit) : si le joueur sert alors que ce n’était pas sont tour de service. C’est un détail auxquels les arbitres font très attention ici (ce n’était pas le cas à Rome), c’est une pénalité et on perd un point et le service !

      1. Un castor interrogatif

        Bien joué Ayman !

        Au temps pour moi d’ailleurs : à 11’00, le n°8 allemand sert, et à 11’45, le même allemand sert alors qu’entre temps le point avait été pour les Chinois. C’était donc bien la troisième solution !

        Merci ; )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *